Tous les points avantageux du PEA

Les avantages d’un PEA

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) ou PEA bancaire comporte un compte rempli de liquidité facilitant le financement et l’acquisition d’un compte en titres. Le Plan d’Épargne en Actions se voit octroyer quelques avantages fiscaux qui varient en fonction de la durée de la réclusion du plan qui équivaut à une période de 8 ans.

Une personne ne peut souscrire qu’une seule fois au PEA, et la valeur de sa souscription ne doit pas excéder 150.000 euros. Quant au PEA-PME, il est plafonné à 75.000 euros. Vous avez la possibilité d’associer un PEA et un PEA-PME, ce qui revient à investir au plus 225 000 euros.

À la fin du PEA, vous aurez droit à une somme qui vous sera versée soit en capital, soit en rente viagère et qui ne fait pas l’objet d’une imposition sur le revenu. Néanmoins, il faut noter que, quels que soient les cas, il y aura des prélèvements sociaux.

Le mode de fonctionnement d’un PEA

Le PEA bancaire est un Plan d’Épargne en Actions qui est composé d’un compte en titres et d’un compte en espèces. Sur le compte en espèces sont effectués des versements pour pouvoir obtenir des titres éligibles. Ces titres disposeront de certains avantages fiscaux si l’échéance d’indisponibilité est respectée.

Le PEA est accessible à tout contribuable résident en France. Il faut noter qu’une personne a droit à un seul PEA, ce qui équivaut à deux PEA au plus pour foyer fiscal contenant deux parts. Le cas d’un couple marié par exemple.

Les versements sur le PEA sont recevables à tout instant.

Les versements sont acceptés pour tout montant n’excédant pas 150.000 euros par personne. De plus, il faudrait effectuer le versement en numéraire, soit par versement d’espèces, soit par virement bancaire, soit par un chèque.

Les virements effectués à travers des titres sont proscrits.

La récupération de votre dû au sein du Plan d’Épargne en Actions se fait en capital ou en rente viagère.

L’objectif du PEA est d’investir dans les valeurs immobilières des entreprises implantées uniquement en Europe. Certaines actions et parts SICAV, SARL et FCP ne font pas l’objet d’un investissement.

La durée de vie du PEA et le système d’imposition des plus-values

Le PEA est un programme dont la durée de vie s’élève à 8 ans au maximum. Cette durée peut être écourtée si vous retirez un certain montant avant la fin du PEA.

En cas de retrait d’argent avant 5 ans, vous êtes également exposés à des conséquences fiscales :

S’il s’agit d’un retrait effectué avant un temps de 2 ans, les plus-values font l’objet d’une imposition de 22,5 % à laquelle s’ajoutent 15,5 % de prélèvements sociaux.

En cas d’un retrait effectué entre 2 et 5 ans, l’imposition de la plus-value est faite à un taux de 19 % auquel s’ajoutent 15,5 % de prélèvements sociaux.

Si le retrait survenait dans l’intervalle de 5 à 8 ans, vous seriez exempté de l’imposition sur le revenu. Il faudra juste vous occuper des prélèvements sociaux de 15,5 %.

Cependant, le retrait de votre capital provoquera la clôture du Plan. Le PEA pourra survivre que dans le cas où les sommes seront affectées pour la création ou la reprise des activités d’une société dans un délai de 3 mois.

Le retrait des sommes après un délai de 8 ans n’engendre pas la fermeture du PEA. Juste que les nouveaux versements ne seront pas autorisés. Les produits des placements en titres non-côtés conservés dans un PEA bénéficient d’une exemption qui sera toutefois limitée à 10 % du montant des placements initiaux. Les produits dépassant cette limite sont assujettis à une imposition sur le revenu concernant les revenus de capitaux mobiliers. De plus, c’est une exemption qui ne tient compte que de l’impôt sur le revenu. Les prélèvements sociaux sont toujours redevables, quelle que soit la situation.

Les ETF et Trackers sont accessibles sur le PEA (Plan d’Epargne en Actions)

Les ETF (Exchange Traded Funds) sont des fonds cotés en Bourse. Ils ont plusieurs avantages : performants, peu chers et transparents. Ils sont régulièrement classés dans les meilleurs fonds (par des sites webs tels que Quantalys et Morningstar.

Il est possible de placer votre argent sur votre PEA dans des ETF, que l’on appelle aussi des trackers, dès lors qu’ils investissent dans des actions européennes. Mais les ETF vont plus loin que les fonds classiques. Certains trackers suivant des indices boursiers non européens peuvent être logés au sein du PEA.

Tout cela est impossible avec les fonds classiques. Il est vraiment important de connaître cette possibilité. Toutes les personnes avisées devraient utiliser cette technique peu connue.

Les avantages et inconvénients du PEA

Voici quelques points positifs et négatifs dont regorge le PEA :

Les bienfaits du PEA

Les sommes obtenues à la clôture du Plan d’Épargne en Actions sont reçues en capital ou en rente viagère. Dans les deux cas, elles ne sont pas assujetties à une imposition sur les revenus.

L’alimentation de votre PEA n’est plus effective après l’écoulement de l’échéance des 8 ans. Toutefois, les retraits sont effectifs sans fermeture. Vous avez ainsi la possibilité de reporter la date du versement de votre rente.

Cependant, concernant l’imposition des produits de PEA, vous remarquerez qu’elle est plus ou moins avantageuse.

Par contre, l’ouverture d’un PEA est très simple et n’exige pas un montant minimum pour le dépôt.

Enfin, le PEA est un investissement très sécurisé et très adéquat pour les conservations de longues durées.

Les points noirs du PEA

Le Plan d’Épargne en Actions est soumis à des frais d’arbitrage du moment où vous changez de support pour vos fonds. Vous aurez également à verser des frais traditionnels de gestion ainsi qu’une commission de l’ordre de 6 euros pour chaque transaction ajoutée à une commission variable au moment où vos ordres sont passés en agence. Ces frais devront être comparés avec les autres fonds existants.

Les meilleurs courtiers pour le PEA

Quel est le meilleur PEA ? Où faut-il ouvrir un PEA ? Ce sont des bonnes questions. Et c’est important de se les poser, car il y a de grandes disparités de prix entre les PEA. Pourtant tous les PEA, permettent de faire la même chose.

Les banques traditionnelles ne proposent pas les meilleures offres pour ce plan en actions. Les frais sont élevés, et les plateformes pour passer les ordres ne sont pas nécessairement performantes.

Les banques en ligne, telles que Boursorama ou Fortuneo dont déjà nettement plus intéressantes. Ce sont des options totalement viables.

Les courtiers spécialisés tels que Bourse Direct sont encore moins chers. C’est vraiment une très bonne offre.

Le plan d’Épargne en Actions s’accordant avec les PME

Le PEA-PME est un programme connexe du PEA. Il est tout récent et a pour objectif d’inciter les investissements dans les PME françaises.

Le PEA-PME a un fonctionnement identique à celui du PEA, sauf qu’ici, le dépôt maximum est de 75.000 euros.

Il est possible d’associer un PEA et un PEA-PME ou faire un investissement plafonnant les 225.000 euros par personne.

Le Plan d’Épargne en Actions dispose ainsi de nombreux avantages qui poussent à s’y lancer, mais également de quelques points noirs. C’est le programme adéquat pour faire un investissement en actions, et pour des investissements de moyen et long terme. Il est donc adapté à ceux ayant le goût du risque et qui sont susceptibles d’encaisser une perte en capital. C’est un investissement qui permet à votre capital de se fructifier en fonction de l’évolution des marchés. Cela vous permet aussi dans une certaine mesure d’être à l’abri des impositions sur le revenu.